1 décembre 2016
1 décembre 2016,
 Off

 

Assurance habitation | Chiens

 

Le sujet d’actualité concernant les chiens, notamment les chiens dits « dangereux » qui a fait beaucoup jaser cette année, n’a pas été pris en considération par la plupart des Québécois. En effet, selon un sondage effectué par la firme Léger auprès de 1009 Québécois, 43% des Québécois ne déclarent toujours pas leurs chiens à leurs assureurs1. Or, une somme importante de réclamations à la suite d’un sinistre causé par un chien atteint 38% chez les propriétaires de chiens considérés dangereux. Un nombre énorme qui a des répercussions désastreuses pour les propriétaires n’ayant pas déclaré leur toutou à leurs assureurs.

Pourquoi dois-je déclarer mon chien à mon assureur?

Il est d’une importance capitale de déclarer votre chien à vos assureurs car certaines compagnies refusent malheureusement de couvrir les risques lorsqu’il y a présence de chiens dits « dangereux » en raison d’un taux très élevé de réclamations. Lorsque vous adoptez un nouveau membre canin dans votre famille, toutes races confondues, il est de votre devoir d’en aviser immédiatement votre courtier afin que celui-ci fasse parvenir l’information à votre compagnie d’assurance. Si par malheur, vous n’aviez pas averti votre courtier et qu’il arrivait le pire des scénarios, l’assureur pourrait annuler la police d’assurance, vous rembourser votre prime et vous vous retrouveriez sans couverture pour votre maison. En d’autres termes, vous risqueriez gros!

Est-ce que tous les assureurs refusent de couvrir les dommages causés par les chiens?

Chaque assureur a ses propres politiques et normes d’acceptation en ce qui concerne les chiens. Certains assureurs refusent catégoriquement l’émission du contrat alors que d’autres acceptent de couvrir les risques moyennant une prime plus élevée. Il est donc indispensable que vous communiquiez avec votre courtier qui en connaîtra plus long à ce sujet.
Toute vérité est bonne à dire

Agir selon les règles, dans le cas présent comme dans toute initiative impliquant un contrat, est la façon la plus judicieuse afin de ne pas avoir de mauvaise surprise lors d’une réclamation. Il est de votre devoir de communiquer tout changement de situation et, bien entendu, de divulguer toute la vérité à votre courtier car votre contrat d’assurance est un contrat de bonne foi qui vous permettra de ne pas vous retrouver dans une situation précaire.

 

Mon chien est-il un chien considéré « dangereux » ?

 

Afin de savoir si votre chien  provient d’une race qui est considérée comme étant « dangereuse » aux yeux de la loi, informez-vous auprès de votre courtier. En raison des règles qui diffèrent d’une compagnie d’assurance à l’autre, votre courtier sera le mieux placé pour répondre à vos questions.

 

1 Source : http://www.chad.ca/fr/

Comments are closed.