cyberrisques et entreprises
Les entreprises sont de plus en plus exposées aux cyberrisques en raison de la croissance des nouvelles technologies. Les PME sont principalement visées par les cybercriminels, car il y est plus facile de déjouer les systèmes informatiques et ainsi voler les données confidentielles de leurs clients.

Toute entreprise victime d’un cybercrime peut encourir plusieurs coûts après le méfait. Les dommages peuvent mener l’entreprise jusqu’à sa perte.

Doit-on s’assurer contre les cyberrisques ?

​Au Québec, les travailleurs autonomes et les propriétaires d’entreprises sont exposés de manière considérable au cyberrisque. Ils doivent habituellement assurer la confidentialité des informations personnelles d’autrui ou la sécurité des transactions financières effectuées sur leur site commercial. Tous les sites Internet sont sujets à être attaqués, toutes les données sont susceptibles d’être volées et les identités d’être usurpées. Les impacts financiers et ceux sur la réputation de l’entreprise peuvent causer bien du tort. Il peut donc être judicieux de souscrire à une assurance en cyberrisque. ​

Que couvrent les assurances contre les cyberrisques ?

La plupart des assurances contre la violation de données couvrent les sinistres liés à ce qui suit :

  • Préjudice résultant de la divulgation
  • Atteinte à la réputation
  • Frais de litige et pénalités imposées par les organismes de réglementation
  • Frais de notification d’atteintes à la vie privée et suivi du crédit
  • Gestion de crise, dont le recours à la criminalistique et les relations publiques
  • Perte de revenus attribuable à l’interruption des activités
  • Négociations professionnelles et fonds servant à payer les coûts d’extorsion

Chaque compagnie est exposée à différents risques selon le domaine d’activités auquel elle s’investit. Il est donc essentiel de bien évaluer ces risques et de ne pas négliger la possibilité que cela vous arrive, car les cyberincidents tendent à augmenter de pair avec les activités croissantes sur Internet.  

Médias sociaux, activités de marketing web et responsabilité civile

​Si, dans le cadre des fonctions de votre entreprise, vous utilisez les médias sociaux, l’infolettre, ou toute autre forme de marketing web impliquant la collecte d’adresses de courriel, il peut être judicieux de souscrire une assurance responsabilité civile complémentaire. Le but étant de pallier des actions judiciaires qui pourraient être intentées contre vous, ou une personne à charge, découlant de l’usage des réseaux sociaux ou toute autre plateforme connexe.

Communiquez avec un courtier certifié en assurance de dommages à ce propos. ​